Adhérer à l'UFML *


Pourquoi adhérer ? / comment adhérer 

SEULES les COTISATIONS font vivre l’association UFML
Vous avez besoin de l’UFML pour défendre vos valeurs, l’UFML a besoin de vous pour les représenter et vous avez eu de nombreuses occasions de voir combien la présence et l’influence de l’UFML ont pris de l’ampleur…
SEULES les COTISATIONS permettent toutes ces actions, aussi ;
Le renouvellement de votre cotisation c’est maintenant
Le partage avec les confrères de notre charte c’est maintenant
La sensibilisation des professionnels de la santé c’est maintenant
Le coup de fil sympa aux confrères qui baissent les bras c’est maintenant
Pour adhérer à l’UFML
cliquerz sur le lien ci-après et suivez la démarche proposée (paiement par CB ou Paypal  -mais Paypal n'est pass obligatoire).

Evitez le chèque plus compliqué à gérer 

ADHERER A L'UFML

Paypal

L’avenir vous appartient, il est à construire avec l’UFML
Merci pour l’UFML, merci pour vous !!!

  Charte UFML

Dr MH Bonfait-Bouyer

 

Des propositions concrètes vous seront très prochainement présentées.

Pour cela, nous avons besoin de vous et de vos cotisations,

Unique ressource de votre association : l’UFML.

ADHERER A L'UFML

Paypal

Marie-Hélène Bonfait-Bouyer.

Commande livre Résiste !

resiste XDLancement le 30 Mars mais en commande sur : http://ufml-asso.org/commandez-le-livre.html… Lien vous permettant de préciser votre commande. une surprise avec chaque commande. Ce livre est un pavé lancé à la face de tous ceux qui vous méprisent, de tous ceux qui enfoncent la médecine.

 

Le New Deal de l'UFML

New Deal UFMLVifs remerciements à ceux qui ont oeuvré pour cette réussite et en particulier l'équipe de Paris menée sur cet événement par Valérie Briole. La présence hier soir de Nathalie Kosciusko Morizet, Hervé Mariton, ne traduit en rien une politisation de l'UFML mais une reconnaissance de son travail et de sa place à l'heure des campagnes électorales. Nous avons pu expliquer Résiste, donc l'UFML, et détailler un New Deal aux propositions décoiffantes et sans concessions. Nous l'avons fait droit dans les yeux des politiques présents. Alexandre Jardin est intervenu, nous allons travailler ensemble  il a dans son intervention rappelé les blocages de la sphère politique nationale. Comme lui nous pensons qu'il est temps de renverser la pyramide décisionnaire. Thomas Dietrich s'est exprimé, très applaudi, symbole de résistance. Frederic Bizard également, nous connaissons son rôle dans la lutte contre les réseaux et la financiarisation. Nous étions nombreux, lisez le New Deal, commandez Résiste. Le combat prend une autre dimension, nous devons construire ensemble, et prendre plus que jamais la place qui est la nôtre.

L'UFML appelle les médecins

affiche vote députés L'UFML appelle les médecins à poursuivre leur pratique du tiers payant de façon libre et invite ceux qui seraient poursuivis par l’administration à remplir ce module de signalement  pour prendre les mesures de leur défense.

Affiche contre le  TPG   version pdf à télécharger    à placer dans vos salles d'attente.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Isabelle Le Croarer Luck « Désolé, on s’est trompé de sujet. Pas grave, vous repasserez la semaine prochaine ! Avec nos excuses quand même… » Les étudiants en médecine ont dû, ce jeudi,  replancher sur leur concours d’internat. Ils sont à juste titre excédés de cette désinvolture et de ce manque de préparation dans l’organisation de ces épreuves nationales classantes (ECN). Ce manque de respect envers leurs jeunes confrères est ressenti également par les médecins de l’UFML, comme une nouvelle humiliation  dans l’engagement des soignants. L'UFML soutient les étudiants en médecine comme elle soutient tout soignant devant l'injustice qu'il subit.

Après les quelques bourdes informatiques de 2016 lors des premiers ECNi et les erreurs de distribution des sujets pour le PACES en Bourgogne il y a quelques semaines, cette fois, c’est une erreur dans le choix des sujets qui oblige  8000  étudiants en médecine à repasser certaines de leurs épreuves au concours national d’entrée à l’internat. Dans des conditions de chaleur insupportable (certains amphithéâtres ne sont pas climatisés), la colère et le stress au ventre, ils doivent plancher de nouveau plusieurs heures pour tenter d’arracher le meilleur classement à ce second concours dans le cursus éprouvant des études de médecine, celui qui va décider de l’orientation de leur carrière médicale. Car c’est ce redoutable concours de l’ECN,  imposé à toutes et tous à la fin de la sixième année de médecine, qui permet, selon le classement obtenu, de choisir la spécialité et le lieu géographique de son internat.

Chacun sait la difficulté des études de médecine et l’état de souffrance psychique des étudiants (près de 7 étudiants en médecine sur 10  souffriraient d’anxiété, 3 de dépression avec le risque de suicide dont on déplore un surnombre important chaque année).  Pourquoi en rajouter en ne  portant visiblement pas  le plus grand soin à l’organisation de ces concours ? Pourquoi ne pas sécuriser au maximum les épreuves ?  Ne prépare-t-on pas sérieusement les questions ? Ne relit-on pas tous les sujets ? Ne vérifie-t-on pas les documents ?  Ne dispose-t-on pas de jurys suffisamment disponibles ? N’engage-t-on pas un nombre suffisant d’examinateurs ?  Ne tire-t-on pas les leçons des années passées qui ont déjà vu des bourdes se produire ? La compétence des organisateurs n’est-elle pas évaluée, alors que la manie de l’évaluation occupe toute une partie des administrations françaises ? 

L’incurie à l’origine de ce nouvel incident  excède  autant les médecins que les futurs médecins. L’UFML espère qu’à l’heure où la France manque de soignants du fait de cette incurie plus générale, la nouvelle politique en marche saura trouver les bonnes solutions pour ne plus infliger de stress supplémentaire dans la formation des futurs médecins. L’UFML demande à ce que les responsables de l’organisation des épreuves s’imposent la même excellence que celle qui est demandée aux candidates et candidats d’un des concours les plus difficiles et les plus sélectifs d’Europe.

  • Aucun commentaire sur cet article.
Ajouter un commentaire

L'UFML en chiffres

0
Newsletters
0
Pages
0
Followers

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.